Tél. (été) : 04.50.47.71.85   -   Tél. / Fax (hiver) : 04.50.93.37.84   -   E-mail : skiclub-stgervais@sfr.fr


Bonjour, 


Nous vous proposons un document sur l'équilibre alimentaire et la performance sportive établi par Clothilde MORA, Diététicienne - Nutritionniste



 


 

 


Bonjour à tous,

 

Petits conseils santé très intéressants à lire via le site du comité Mont-blanc www.ski74.fr

(Publié par Mme Emonet-Profit avec la participation du Dr Grossetête, dermatologue, et Dr Herry, médecin à l'ENSA)

 

Vous allez sur "conseils pratiques" rubrique "santé" et vous avez trois mémos :

 

- Armes anti froid.

- Attention les yeux.

- Sauvez votre peau.

 

Je vous laisse les découvrir.

 

Bises à tous

 

Flavie RigoleCool

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Salut les jeunes skieurs,

 

La saison débute fort avec d’excellentes conditions d’enneigement, de quoi vous faire plaisir! Les premiers virages, les premiers sauts, de belles gamelles aussi….N’oubliez pas que votre corps n’est pas une machine mais votre allié pour toute votre saison et votre vie.

 

Pour optimiser votre progression en ski, vos performances et pour tenir la cadence infernale de la saison pour un sportif il faut mettre toutes les chances de son côté.

 

C’est pour çà qu’il faut penser à un bilan santé en ce début de saison :

 

-Pensez à faire un tour chez le pédicure podologue. Oui les jeunes vos pieds sont indispensables à votre réussite et chez le sportif skieur ils sont bien mal menés !!!

 

-Notre corps est en perpétuel mouvement. On sollicite les os, les tendons, les muscles, nos organes vitaux (foie, cœur, reins..)On peut parfois sans s’en rendre compte de faire des micros blocages qui ne sont pas toujours douleurs mais qui nous font nous tenir différemment, où bien qui fragilisent nos articulations et tendons. 

Profitez en avant d’être à fond dans la saison pour aller voir votre kiné ou ostéopathe qui vous fera un bilan. C’est indispensable pour les groupes élites !

 

Si vous voulez des adresses et numéros de professionnels de santé qui travaille avec les sportifs de haut niveau, j’ai recensé une liste disponible auprès de Sophie, sinon vous m’appelez.

Je vous mets également un article sur l’ostéopathie réalisé par un pro pour les compétiteurs. Tous les conseils sont bons à prendre.

 

Bonne saison à tous, faites vous plaisir.

 

Flavie Rigole (06.79.70.17.26)

 

 

Ostéopathie et ski alpin de compétition.


L’ostéopathie :


Pour fonctionner dans de bonnes conditions toutes les structures qui composent le corps (os, articulations, tendons,muscles, viscères…) ont besoin d’un minimum de micros mouvements.


 Tous les blocages de ces micros mouvements altèrent le fonctionnement du corps.

Les blocages ne sont pas systématiquement douloureux.



L’ostéopathe qui n’utilise que ses mains a une approche globale des patients c'est-à-dire qu’il prend en compte son mode de vie (exemple : sportif ou non), ses antécédents (accidents…), sa personnalité, son état de santé… afin de contribuer à une bonne harmonie psycho corporelle, indispensable à la réussite sportive.


Ostéopathie et ski :


C’est la pratique spécifique de l’ostéopathie qui veille à la prévention et au soins des blessures  du skieur ainsi qu’à l’optimisation du corps, afin de préserver et exploiter au mieux le potentiel physique de l’athlète skieur.


Trois axes de travail :


Prévention/Suivi : Check up avant la reprise, avant une épreuve, en cours de saison.

Exemple : prévention des épiphysites de croissance, lombalgies, dorsalgies…toutes les pathologies non traumatiques du ski.Vérifier mécanique des genoux, du bassin…


Soins : Après une chute ou une blessure, en cas de blocage de gêne de douleur, en cas de stress de manque de concentration.

Exemple : Douleurs diffuses après grosse chute, piquet enfourché, entorses du genou, blocage lombaire, torticolis, trouble du sommeil pré compétition.


Récupération : Eliminer les traces laissées par l’effort, purger la machine énergétique.(Permet entre autre de mieux encaisser les entraînements).

Ex : Favoriser l’élimination le l’acide lactique produite par l’effort des cuisses  limiter les courbatures et le risque de blessures musculaires…


Conclusion :L’ostéopathie est à intégrer dans la préparation et encadrement du ski d’élite.

Il est essentiel d’intervenir dès les petites catégories : ce qui permet de concilier la prévention et la performance,c'est-à-dire limiter les blessures de l’athlète skieur tout en lui permettant d’être performant en compétition. 


Des consultations ostéopathiques régulières tout au long de la carrière sportive sont indispensables à la réussitesportive.Ce qui permet de profiter pleinement du ski de haut niveau sans en payer le prix fort.


Kévin LAVERGNE Ostéopathe D.O, Ostéopathie du sport Annecy
















Campagne de Prévention de consommation du Tabac à chiquer 

 


QU’EST CE QUE LE TABAC A CHIQUER ?(APPELE AUSSI SNUS, CHIQUE, …)



« Skoal bendit » (sachets perméables contenant du tabac) aux Etats Unis

« Snus » en Suède (pâte fabriquée avec des feuilles de tabac séchées et humidifiées, aromatisée et additionnée de carbonate de chaux)

Il s’agit de boules de tabac généralement mélangées à des substances irritantes pour que la nicotine soit plus facilement assimilée.

La présentation se fait soit sous une forme « de vrac » soit « en sachet » qui se coince derrière la lèvre au niveau de la gencive.

Pratique disparue, elle réapparaît actuellement en parallèle des interdictions de fumer. La consommation du tabac à chiquer a été encouragée par certains pays comme la Suède pour diminuer les dangers liés au tabac à fumer. Cette forme de tabac appelé « snus » ne contient ni goudrons, ni monoxyde de carbone ni les nombreux toxiques de la fumée de tabac ; ce qui peut faire croire qu’elle engendre moins de conséquences négatives que la cigarette. Il semble donc qu’il y ait un risque moindre de survenue des maladies liées au tabagisme fumé (cancer du poumon, bronchite chronique, accidents vasculaires).

Toutefois, le tabac à chiquer provoque une dépendance très rapide et sa consommation entraîne des risques aggravés de cancer du pancréas et de l’oesophage. Consommer du tabac à chiquer entraine également un risque d’aggravation en cas de maladie cardiovasculaire.


 

QUELS SONT LES EFFETS ?


Lorsque le tabac est fumé, la nicotine est rapidement absorbée par les poumons. En revanche lorsque le tabac est chiqué, la nicotine est essentiellement absorbée par la muqueuse buccale et dans une moindre mesure par l’intestin grêle quand la salive est avalée. Le mode d’absorption est lent et continu. Il est donc possible de chiquer toute la journée sans en être incommodé.

La nicotine a des effets stimulants par l’augmentation de la pression artérielle et du pouls et par la libération d’adrénaline et de sucre dans le sang. La nicotine induit également un effet relaxant par l’amélioration des fonctions du traitement des informations, l’augmentation de la vigilance et la réduction du stress.

En matière de performance sportive, aucune étude référencée n’a semble-t-il été menée pour évaluer l’incidence de la consommation du tabac à chiquer sur les performances sportives.

Le tabac à chiquer engendre des inflammations et irritations au niveau des gencives, la muqueuse du larynx et de la gorge et entraine une coloration des dents et des gencives.

La dépendance est très rapide tant au plan physiologique que psychologique entrainant un syndrome de sevrage important : effet de manque, stress, anxiété


EN CAS DE SURDOSE :


S’allonger, manger du sucre, se réhydrater, se reposer

Contacter son médecin traitant pour un accompagnement à l’arrêt


 

QUI CONSOMME ?


 

Si la consommation en France est assez marginale, la consommation croissante au sein de la population des skieurs français est significative et devient un problème de santé publique.

Une étude menée par le département sportif et scientifique de la FFS a montré que :

 Les skieurs qui consomment de la chique ont peu de connaissances sur le produit.

 Les skieurs consommateurs sont souvent des personnes en quête de nouveauté.

 Ils évitent moins le danger que la moyenne des autres sportifs.

 La consommation semble liée à des comportements moins contrôlés et à des attitudes qui rendent le sportif plus dépendants à la récompense.

 La consommation semble liée parfois à un manque de détermination et de coopération avec les autres.

 

5 conseils pour réduire le risque de consommation et éviter l’addiction :


1. Renseigne-toi sur ce que sont les différentes formes de tabac à chiquer : origine, puissance, effets généraux, …

2. Si tu en consommes pour la première fois, n’en consomme qu’en faible quantité et sois attentif aux effets.

3. Evite de consommer plusieurs produits contenant de la nicotine en même temps (cigarette, tabac à priser, patch,…). Il existe un risque de surdose de nicotine et de multiplication des effets négatifs et dangereux.

4. Discute avec les personnes de ton entourage qui consomment déjà plutôt que d’essayer pour faire comme les autres.

5. Si tu consommes, espace ta consommation en te ménageant des pauses de plusieurs jours, semaines, mois.


 

Plus d’aide ?

 

DÉPARTEMENT SPORTIF ET SCIENTIFIQUE DE LA FFS:

 Emilie Pelosse, psychologue, coordonnatrice de la campagne : emilie.pelosse@gmail.com

 Nicolas Coulmy, responsable du DSS : ncoulmy@ffs.fr

 Laurence Roux, chargée de mission : l.roux06@laposte.net


COMMISSION MEDICALE FFS :

 Dr Marie-Philippe Rousseau-Blanchi : mp.rousseaux-blanchi@cham-savoie.fr


TABAC INFO SERVICE : 39 89

De 9 h à 20 h, du lundi au samedi  (0.15 € / min depuis un poste fixe)

Information, conseil et aide à l’arrêt du tabac

www.tabac-info-service.fr


DROGUES INFO SERVICE : 0 800 23 13 13

7j/7 de 8 h à 20 h ; anonyme et gratuit depuis un poste fixe.

À partir d’un portable : 01 70 23 13 13 (au prix d’une communication ordinaire).

www.drogues-info-service.fr


FIL SANTÉ JEUNES : 0 800 235 236

7j/7 de 8 h à minuit ; anonyme et gratuit.

Ce service offre aux jeunes une écoute individualisée en matière de santé physique.

 

(Edité par Amy Nguyen)


 


 



Règles de bonne conduite à adopter sur les pistes et dans les snowparks Rigolant

Pour que la montagne reste un plaisir !!!


Règle N° 1: Une bonne condition physique


Endurance, renforcement musculaire, équilibre sont les gages d'un ski en plus grande sécurité ! 


Règle N°2: Le respect d'autrui


Attention vous n'êtes pas seuls sur les pistes. Respectez les autres c'est aussi se respecter!


Règle N°3: Le dépassement


Anticipez et gardez de la marge lors des dépassements. Ne frôlez pas les autres skieurs!


Règle N°4: Pénétrer et s'engager sur la piste


Quand vous vous engagez sur une piste, assurez-vous de ne pas couper la trajectoire des autres skieurs!


Règle N°5: Montée et descente à pied


Empruntez le bord des pistes pour remonter. Faites la même chose quand vous descendez!


Règle N°6: Le stationnement


Evitez de stationner sans nécessité sur les pistes dans les passages étroits ou sans visibilité. En cas de chute essayez de dégager la piste le plus vite possible!


Maîtrisez votre vitesse !! 

Faites attention aux skieurs en aval !!

Pas de ski sans casque !!

Tenez compte de la signalisation et du balisage !!



 

Ski club Saint-Gervais Ski Club de Saint-Gervais Mont-Blanc

Carte neige FFS